Les romans de fantasy ont de plus en plus la cote. “ Le Hobbit ”, “ Le Seigneur des anneaux ” ou encore “ Le Trône de fer ”… Grâce à leur imaginaire, ces récits ont séduit des millions de lecteurs. Hormis leur succès, ils ont encore un autre point commun : leur trame se passe toujours dans un contexte occidental ou asiatique. Et l’Afrique serait-elle oubliée ?

C’est pour pallier à cette “ inégalité  “ que Momi M’buze a eu l’idée d’écrire “ Les Chroniques de l’Empire Ntu ”, un récit épique en trois tomes se déroulant entièrement en  Afrique. La première partie de cette trilogie est sortie en Septembre 2013.

“ J’ai mis six mois pour écrire plus de 1800 pages. La fiction permet d’écrire librement et sans contraintes. C’est ce qui me motivait d’avantage ” explique Momi.

Sa passion pour l’écriture et l’Afrique remontent dès la tendre enfance : son père lui inculquait déjà des bribes d’histoire sur l’Afrique à travers des livres.
La mort de celui-ci fut un électrochoc pour Momi. “ Mon père était mon mentor. Il me disait souvent que la lecture était la nourriture de l’esprit. Ecrire, pour moi, c’est un peu comme “ cuisiner ”, c’est chercher à rendre alerte et actif l’esprit de ceux qui me lisent ”.

Momi M’buze a beaucoup hésité avant de se lancer définitivement dans l’écriture. Il a d’abord été chanteur puis rappeur au sein de son église. “ J’aimais bien chanter et rapper. Malheureusement dans la musique tout va très vite et facilement on devient “ has been ”. Et puis il y a eu une sorte de signe du destin selon moi. Je préparais un album et j’avais enregistré mes morceaux dans deux disques durs : le premier s’est planté, le deuxième est tombé par terre. J’avais donc tout perdu. J’ai alors décidé de me consacrer à l’écriture. Avec ça au moins, je suis sûr que mes écrits resteront. ”

Les Chroniques de l’Empire Ntu

L’histoire se passe à l’époque médiévale. Konga Bo-Nzia Aké, à la tête d’une rébellion qui fédère plusieurs forces autour de lui,accède au trône.Il prend le nom Sawati III. Très vite son pouvoir est mis en danger : quatre jeunes aidés par des forces extérieures, veulent le renverser  et créer une nouvelle ère au sein de l’Empire. Une lutte va donc opposer l’empereur Sawati et ses détracteurs. L’empire se retrouve divisé. Sawati s’est retranché dans sa forteresse. Dans cette guerre, une jeune femme, Kesha, va se distinguer par son courage et sa bravoure. Elle organisera la résistance contre les ennemis de l’empereur et se chargera de ramener vers lui tous les résistants se trouvant dans les territoires occupés par l’ennemi.

Le récit est bien construit. La trame est captivante. Dès les premières lignes, le lecteur est  plongé  dans un univers fabuleux mêlant magie, enchantement et créatures mythologiques. On regrettera sûrement l’abondance des noms, ce qui rend leur rétention difficile… (Par Prince DJUNGU sur www.perspectives-media.be). Pour en savoir plus : www.mbuze.com/ntu

(Visited 127 times, 1 visits today)
0